19 oct. 2013

Life as a Fangirl

Quel titre évocateur n'est-ce pas? Je sais. Si vous me suivez sur Twitter, alors je pense que vous ne serez pas très surpris par le contenu de cet article. C'est un fait, j'ai un vice caché. Un vice démoniaque, une addiction honteuse, qui me bouffe la vie et me fait regarder beaucoup de films/séries que je n'aurais jamais cherché à voir en temps normal : je suis une fangirl. Une fangirl, késako? D'après le Wikitionnaire, une fangirl est "une femme qui nourrit une profonde affection pour une marque, un produit, une œuvre, un artiste ou simplement un point de vue sur quelque chose, jusqu’à un niveau obsessionnel voire maladif." Bon le terme est peut-être un peu fort en ce qui me concerne, mais concrètement, c'est l'histoire de ma vie. Je ne saurais dire quand est-ce que j'ai développé une telle obsession, parce que je suis capable de me donner beaucoup de mal pour trouver un film/une série où un acteur que je trouve mignon apparaît. En fait si, je sais exactement quand c'est arrivé. C'est le jour où j'ai pris la terrible décision de m'inscrire sur CE SITE. Autant dire que c'est l'antre de la fangirl dans sa plus fidèle représentation.

Quand je parle de vice caché, c'est parce que je suis une "fangirl" qui ne s'assume pas, c'est-à-dire que je suis aussi passionnée seulement sur les réseaux sociaux, mais complètement désintéressée IRL (= In Real Life). Parfois, j'ai limite l'impression de mener une double vie, car il est clair que mes amis (non virtuels je veux dire hein) ne savent bien entendu rien de mon passe-temps, car ils ne seraient pas à même de me comprendre. Donc je cache comme une lépreuse mon honteux secret.

Maintenant, je sais que vous mourez d'envie de me demander, comment sait-on qu'on est une fangirl? C'est simple. Comme le montre très justement mon montage ci-contre, il y a trois signes avant-coureur : imaginez la scène, vous êtes en train de regarder un film/une série seule ou à plusieurs, et soudain vous repérez un acteur. Ça c'est la premier pas, le repérage. Une fois le visionnage terminé, là où la plupart des gens normaux retournent à leurs petites affaires, pas vous. Non, vous, vous pensez : "il était vraiment mignon cet acteur, je vais aller chercher sur Wikipédia s'il a fait d'autres films" et là JACKPOT, il en a fait ! Gros succès ou purs navets, vous cherchez pas à comprendre, vous vous les procurer tous (même s'il apparaît seulement dans une scène pendant 10 secondes). Puis vous saignez la section Google Images, vous allez checker ses interviews, vous stalkez* activement son twitter s'il s'en a un (ou c'est juste moi idk, d'ailleurs soyez prudents avec ça, parfois le twitter d'une célébrité peut se révéler être une énorme source de déception quand votre fave s'avère être problématique*), et enfin vous vérifiez s'il est marié/s'il a des enfants (même si dans tous les cas vous continuerez à prétendre le contraire), bref vous vous faites tout l'inventaire de sa vie. Voilà, la deuxième étape est passée : vous êtes accro.

Et enfin, l'étape finale la plus importante avant d'atteindre le statut définitif de fangirl : le déni. Vous allez passer de l'amour à la haine en un temps record, accuser votre fave de rendre votre vie misérable, le blâmer à coup de "I hate your perfect fucking face!", et insulter la terre entière parce qu'il sort une actrice parfaite qui n'est pas vous. Sauf qu'en parallèle - comme après tout vous êtes dans le déni - vous allez commencer à vous comporter comme si vous entreteniez une relation étroite avec le dit acteur en le désignant machinalement par "my boyfriend", "my husband", "bae"* ou encore "my bby", et on ne pourra pas vous le reprocher parce que vous saurez tout de lui. La seule chose que lui ignore c'est votre existence. Vous n'êtes plus une simple admiratrice, vous êtes sa femme (en d'autres termes : CONGRATULATIONS, vous êtes une fangirl). Et là tout mon petit paragraphe a été rédigé au singulier, mais la même situation peut s'appliquer à plusieurs personnes. Vous pouvez avoir des faves* à l'infini, pour encore plus de souffrance ! J'ai parlé seulement des acteurs dans mon cas, mais ça marche aussi avec les filles bien entendu, tout comme il existe autant de fangirls que de fanboys. Une petite parenthèse néanmoins, c'est qu'il y a quand même plusieurs échelon à votre level de "fangirlisme". Le mot "fangirl" est souvent utilisé de façon péjorative et synonyme d'obsession indécente. Par exemple si vous cherchez des définitions sur le dictionnaire urbain, la plupart d'entre elles décrivent les fangirls comme un groupe de folles qui se déplacent toujours en bande et sont largement obsédées par tout et n'importe quoi. Vous pouvez tout à fait être une simple fangirl qui connaît ses limites sans tomber dans la spirale infernale de la fangirl hystérique (elles sont plus rares, mais elles existent, et elles sont particulièrement agaçantes). Il est aussi très important de ne pas confondre les fangirls* et les stans* (voir le dictionnaire un peu plus loin). Après cela, vous ferez parti de ce qu'on appelle communément un fandom*, où vous serez en contacts avec des gens qui ont les mêmes passions que vous, qui vous comprennent sans vous juger, et de qui vous vous sentirez étrangement proches sans même les connaître. Si vous n'avez jamais été victime de ce phénomène, et bien ma question c'est : comment? Je vous ai trouvé deux vidéos, une sur le "ship" et l'autre sur les "fandoms" par le youtubeur Danisnotonfire (+ le guide en bonus) qui résument parfaitement tout ce que je viens de vous dire... si vous comprenez bien l'anglais (j'aurais bien traduit les passages importants mais bon, vous savez, la flemme quoi).

Le dictionnaire de la fangirl (à lire attentivement) :

- OTP = One True Pairing. Le terme le plus important qui se rapporte à la fangirl, l'OTP désigne deux personnages que vous voudriez voir ensemble mais qui ne sont pas forcément issus de la même œuvre (ça marche aussi avec les acteurs). Les OTP célèbres : Destiel, Delena, Stelena, Brittana, Finchel, Klaine, Johnlock, etc... Je vais faire comme si je m'adressais à quelqu'un qui n'y connaît rien, ces noms que j'ai écris bien qu'ils ressemblent à des noms de médicaments sont en réalité la contraction du nom des deux personnages qui constituent l'OTP (ex: Dean + Castiel = Destiel (Supernatural), Rachel + Finn = Finchel (Glee), Damon + Elena = Delena (The Vampire Diaries), et ainsi de suite)

- fangirling/screaming/squee/MY FEELS = expressions de joie à la vue d'une scène qui inclut son OTP (ou expressions de joie tout court en fait). Il existe une variante "AK?LJDCENKJSC!!!", qui veut dire que vous n'êtes probablement plus de ce monde et que vous avez rendu votre dernier souffle sur votre clavier après avoir tenté d'exprimer vos émotions à la vue d'une scène particulièrement poignante. Il reste un dernier cas de figure où la personne prétend être en train de fangirler en tweetant "screaming" hashtag sa série préférée quand son expression s'approche en réalité plus de la poker face (coupable). Mais bon, comme c'est Twitter, il faut y mettre les formes.

- ship = raccourci de "romantic relashionship", cela signifie qu'on approuve une relation. Utilisation du "shipping" : "omg I ship them so much"/"I will go down with this ship"/"The ship sails itself" = expressions typiques que les fangirls emploient régulièrement quand elles font références à leur OTP.

- fandom = communauté (voir secte) de fans plus que fans qui entoure une série, un film, un livre, un jeu vidéo, un groupe, un acteur, un chanteur, etc. Tout et tout le monde peut avoir son fandom, et vous pouvez vous-mêmes en faire partie de plusieurs (mais attention, tout le monde ne peut pas non plus prétendre y appartenir, il faut le mériter et s'en montrer digne. Cela s'évalue sur votre degré d'enthousiasme et d'investissement). Plus globalement, un fandom peut être la meilleure et la pire chose (et c'est souvent la 2ème option) dans le fait d'avoir une quelconque forme de popularité sur internet. Cela commence par un groupe de gens sympas qui partagent innocemment une même passion mais rapidement ça se transforme en un mouvement de fanatiques enragés qui vous insulteront en masse si vous avez le malheur de donner un avis qui ne va pas dans leur sens. On ne parle bien sûr ici que d'une poignée de personnes au sein d'un groupe, mais celles-ci peuvent se montrer particulièrement oppressantes sur les réseaux sociaux (entre insultes, critiques et menaces), qui est la raison pour laquelle les fandoms bénéficient d'une si mauvaise image. Vous avez bien compris, certains fandoms ont engendré des monstres. Je tiens à rester impartiale sans faire de généralisation ou de dénonciation de fandom en particulier, mais si vous ne voulez pas ruiner l'intérêt que vous portez à une œuvre spécifique ou l'admiration que vous avez pour une célébrité, fuyez-les comme la peste. Je sais ce que vous vous dites, exposé comme ça ça a l'air effrayant (et ça l'est), mais ça peut aussi être génial d'être dans un fandom, seulement c'est plus rare. (NB : le nom choisi pour désigner les membres d'un fandom a également une importance capitale)


- fanbase : Il m'a fallu faire pas mal de recherches pour comprendre ce qui différenciait un fandom d'une fanbase, et ma conclusion est que la fanbase s'apparente exclusivement au fait d'aimer quelque chose ou quelqu'un sans y vouer pour autant un culte, contrairement aux fandoms quoi. Le simple fait de manifester de l'intérêt pour tel ou tel chose vous inclut dans une fanbase. C'est pourquoi la limite est minuscule entre fanbase et fandom, vous êtes dans une fanbase à partir du moment où vous êtes un 'fan occasionnel' mais vous franchirez la frontière du fandom en devenant un 'fan à plein temps'.

- fanfiction = abrégé en fanfic, une fanfiction (qui peut aussi s'écrire 'fan-fiction') est une histoire créée à partir d'une œuvre déjà existante. On peut maintenant se faire un nom rien qu'en étant auteur de fanfic. Par exemple, le si tristement célèbre "50 Nuances de Grey" est une fiction basée sur... la saga Twilight, oui. Dans le même genre, il y a aussi le phénomène "After", qui va encore plus loin en s'inspirant cette fois-ci de 50 Nuances de Grey, de Twilight... et du boys band One Direction (désormais renommé '0.8 Direction' suite au départ d'un des membres). Contrairement à une opinion répandue, toutes les fanfictions ne sont pas des histoires d'amour. Elles sont souvent l'objet de vives critiques, notamment pour leur rédaction médiocre et aux contenus plus que douteux de certaines. C'est pour cela que je dois vous avertir de les manipuler avec précaution, car vous pourriez tomber sur des fanfics très dérangeantes qu'il vous sera difficile d'effacer de votre mémoire (si vous êtes du genre sensible, bannissez les fanfics contenant des mots style "furry", "knotting" ou encore "bussy"). Je soutiens entièrement le mouvement d'écrire des fanfics et je vais pas vous mentir, j'en ai même lu pas mal dans ma ~jeunesse. Certain(e)s auteur(e)s ont beaucoup de talent, et d'autres sont tout simplement atteint(e)s, je vois pas comment formuler ça autrement. Atteintes mais pleines d'imagination, je dois bien leur accorder.


- canon = lorsqu'une OTP devient officielle. S'applique généralement aux fanfictions.

- problematic/unproblematic fave : créé en mars 2013,  le tumblr "Your Fave is Problematic" a été largement partagé sur les réseaux sociaux. On peut y trouver une liste de célébrités qui ont eu des comportements taxés de "problématiques", un des exemples le plus souvent reproché étant l'appropriation culturelle. Alors si votre "fave" figure dans la liste ou que vous apprenez qu'il a été sujet à l'un de ses comportements, vous devrez le désigner comme étant votre "problematic fave" (ce qui signifie que vous continuerez à l'aduler tout en étant conscient qu'il a raté de belles occasions de se taire ou de rester dans son coin, ce qu'on appelle plus communément la rationalité). Si en revanche c'est un saint et qu'il n'a rien à se reprocher (comme c'est souvent le cas au début), alors là aucun problème, il demeurera votre "unproblematic fave" (ex: Jesse Williams). Bon après, sans trop vouloir rentrer dans le débat, tout est une question de perspective, certaines célébrités sont largement plus adulées qu'elles ne le méritent et certains se font encore blâmés pour des erreurs qu'ils ont faites il y a longtemps. La différence cruciale qui délimite un 'problematic fave' d'un connard intolérant et profondément répugnant c'est que celui qui dérape ou fait preuve d'ignorance admet qu'il a commis une faute et s'en excuse pour ne plus recommencer par la suite alors que le connard s'en tape purement et simplement et n'hésitera pas à réitérer. Il s'avère que tous vos faves (sauf très rares exceptions) se montreront problématiques à un moment ou à un autre dans leur carrière, est-ce que vous devez arrêter de les aimer pour autant? Évidemment que non, cela dépend bien entendu de la gravité de la faute, le principal étant d'admettre que oui, les stars sont humaines aussi après tout et personne n'est à l'abri d'un dérapage, et non elles ne méritent pas non plus d'être mises sur un piédestal pour autant, même si vous êtes persuadés que votre fave "would never!1!!11". Ce qui me ramène à la partie sur l'importance de différencier 'problematic' de franchement intolérable. Alors la seule chose que je peux vous conseiller c'est de bien doser votre jugement (et de bien choisir qui vous décidez de stanner*)

- stan : contraction de "stalker" (harceleur) + "fan", ce terme est issu de la célèbre chanson du même nom par le rappeur Eminem, qui comme vous le savez raconte l'histoire d'un fan (joué par Devon Sawa) un peu trop investi dans la vie de sa star préféré qui finit par se tuer dans un accident de voiture où il avait au préalable enfermé dans le coffre sa copine enceinte jusqu'au cou (jouée par Dido), ce après lui avoir envoyé plusieurs lettres restées sans réponses. A l'instar d'une fangirl, vous devenez un "stan" quand l'admiration que vous portez à votre fave se transforme en obsession incontrôlable, au point de le traquer lors de chacun de ses déplacements. Les 'stans' sont généralement des gens maniaques et dérangés, et sont rarement considérés comme des fans.


le stalkage (ou stalking) : alors attention, ce mot est à prendre avec des pincettes, car manifestement on a pas tous la même conception d'un stalker. Sans être un 'stan', on parle ici seulement (enfin, tout est relatif) d'un 'stalkage' virtuel, c'est-à-dire se limiter à fouiner sur son Twitter/Facebook, qui la plupart du temps joue un rôle capital qui vous confirme (ou dans le pire des cas vous ouvre les yeux) sur le genre d'invidu qu'est votre chouchou. Attention à ne pas passer du côté obscur en vous transformant en stan !


- BAE : acronyme de "Before Anyone Else" (et accessoirement "caca" en danois), 'bae' était à la base utilisé pour désigner sa moitié sur Tumblr (oserai-je préciser que les noirs en sont fondamentalement à l'origine?), jusqu'à ce que la popularité du mot explose et ne commence à être appliqué à tout le monde, et bien sûr aux célébrités. 'Bae' est typiquement le genre d'expression que vous allez commencer à employer ironiquement pour vous moquer des autres avant de réaliser que vous-mêmes ne pouvez plus vous en passer. Pour le fun vous pouvez même transformer le nom de votre fave (ex: Jensen Baeckles). Ce mot ne doit bien entendu pas être utilisé en dehors d'internet au risque de passer pour un débile profond.


- binge-watch : synonyme de 'marathon', c'est lorsque vous décidez sur un coup de tête de rattraper une ou plusieurs saisons d'une série que vous aviez prévu de commencer il y a 6 mois sur un temps limité ("tiens, et si je rattrapais en une nuit mes 3 saisons de retard dans Supernatural?!"). Il y a aussi le cas dans lequel contrairement au commun des mortels qui regardent leur épisode à la semaine tout simplement parce que la diffusion est ainsi faite, vous estimez que vous valez mieux que ça et attendez donc que la saison entière soit terminée avant de tout regarder d'une traite. Le 'binge-watch' se conclut souvent par des profonds sentiments de regrets le matin suivant. Ce qui ne vous empêchera pourtant pas de renouveler l'expérience la nuit d'après (oui parce que le climat est toujours plus propice pendant la nuit, ça ajoute une petite pointe d'adrénaline, c'est même un syndrome bien connu de tous, celui du "allez, encore un épisode et au lit!", ce qui on le sait est un énorme mytho qu'on se dit pour se donner bonne conscience). Le 'binge-watcheur' se fixe des buts qui sont en général très éloignés de ce qu'il est actuellement capable d'accomplir. Il m'a semblé important que ce terme figure dans la liste car le binge-watch peut totalement être motivé par la présence d'un acteur dans la dite-série.


- Tumblr break : il y a une étape intermédiaire pour les fangirls, qui n'est pas obligatoire mais qui rendra votre vie bien pire qu'elle ne l'est déjà si vous y êtes inscrites. En effet, vous ressentirez le besoin maladif de poster des photos de vos faves sur votre site. Et personne ne vous en tiendra rigueur, Tumblr est là pour ça.


- peasant : à la base ça voulait juste dire "paysan" en anglais mais depuis, le mot a pris un tout autre sens et désigne concrètement... tous les gens qui ne sont pas sur Tumblr. Ou plus globalement quelqu'un qui est inférieur à vous, quelqu'un qui n'est pas vous et qui est totalement indifférent aux merveilles que l'on trouve sur internet. Un synonyme d'amateur/débutant, si vous voulez.

Donc vous voyez par vous-mêmes, être une fangirl n'est pas chose aisée, et le pire c'est que c'est un vrai cercle vicieux, car quand je me lasse d'un acteur, un autre vient rapidement prendre sa place. Fangirl un jour, fangirl toujours.

PS : Petit conseil (véridique) pour un "stalkage" Twitter en toute sécurité de votre fave : attention quand vous lisez ses anciens tweets (surtout si vous êtes sur votre téléphone) parce qu'on a vite fait d'en favoriser un - généralement sans intérêt - par accident, et évitez aussi de tous les favoriser/retweeter, parce que ce serait légèrement cramé quand même <3 Voilà, bon stalkage !

PS 2 :  Oui, j'ai parfaitement conscience de la dimension un peu psychopathe prise dans cet article, thank you very much. Hey, personne n'est pas parfait !


PS 3 : Sérieusement, la première chose que je fais après avoir vu un film au ciné/à la télé c'est googler le nom des acteurs, c'est navrant.

1 commentaire:

  1. "I will go down with this ship" - moi dès que je vois Leo et Kate Winslet ensemble et qu'ils font genre qu'ils sont juste très bons potes
    hahahahahahhahahahahah STOP LYING TO YOURSELVES
    I hate your face leo
    fucgk,fnios




    Sinon excellent cet article, j'ai beaucoup ri !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...