16 avr. 2013

Disney ferme son emblématique département d'animation traditionnelle


Je vais vous demander une minute de silence s'il vous plaît...


C'est avec une immense tristesse que je rédige cet article, alors que j'apprenais hier soir la tragique fermeture du département d'animation traditionnelle des studios Disney, qui a vu naître ses plus grands chefs-d'œuvre. C'est le site américain Cartoon Brew qui a repris l'info après le post sur le compte Twitter de l'ancien animateur Tom Bancroft. Maintenant, laissez-moi vous expliquer pourquoi je suis autant affectée. Disney, c'est ma vie (je crois que ça résume bien ma pensée). Cependant, on sentait la firme sur le déclin après l'échec de la dernière grosse production du département, "La Princesse & la Grenouille", sorti en 2009, et qui devait d'ailleurs marquer un retour à l'animation traditionnelle. Pourtant l'idée partait d'un bon sentiment, dire qu'on avait enfin une princesse noire dans un Disney, la pauvre est en grenouille pendant 70% du film. En ce qui me concerne, c'est loin d'être une œuvre que j'ai appréciée, les animaux chantants on a vu ça 500 fois, au final on s'ennuie mortellement, mais je saluais quand même l'effort fourni ainsi que les "clins d’œil" aux classiques. Notamment, depuis une dizaine d'années on a beaucoup eu droit aux - comme je les appelle - "suites foireuses" (que l'on doit au DisneyToons Studios), dont pour la plupart sont presque des insultes aux œuvres originales (pour ne citer que les plus désastreuses, Le Bossu de Notre-Dame 2, Cendrillon 2, Tarzan 2, Bambi 2, j'en passe et des meilleures), ce qui je pense pourrait en partie expliquer le croissant désintérêt des fans au fil des années. Pour en revenir à notre sujet, les studios Disney avaient déjà déchaîné les passions ce mois-ci après l'annonce de la disparition de "LucasArts", le studio de développement de jeux vidéos (Star Wars/Indiana Jones) créé par George Lucas en 1982 et racheté par The Walt Disney Company, qui avait acquis les droits en 2012. Alors crise financière oblige, Disney a procédé à une sérieuse restructuration de son entreprise, entre licenciements et départs volontaires, ce qui a naturellement amené à la fermeture du département. Le studio a ainsi dû se séparer de plusieurs grands noms de l'animation, dont Nik Ranieri, qui a animé le personnage de Lumière dans "La Belle et la Bête", Ruben Aquino, (animateur du personnage d'Ursula dans "La Petite Sirène"), Jamie Lopez, (l'animateur de Timon dans "Le Roi Lion") ou encore Brian Ferguson (l'animateur de Ray sur "La Princesse & la Grenouille"). Selon l'article du Business Insider, le nouveau PDG de Disney Robert Iger prévoit dans sa nouvelle stratégie globale de reporter toute son attention sur les licences attachées à la compagnie telles que Pixar, Marvel, sans oublier le petit dernier, Lucasfilm (1971), filiale de LucasArts. Walt Disney doit s'en retourner dans sa tombe. Autant vous dire que Disney est en train de prendre un virage très dangereux dans sa tentative de modernisation, car ça me ferait mal que l'entreprise se transforme en une usine pompe à fric (quoi qu'en soit déjà pas loin). Je sais que mon discours peut paraître contradictoire vu que j'ai dit juste avant que Disney n'avait rien produit de vraiment bon si ce n'est des suites miteuses depuis "La Planète au Trésor" en 2002, mais personnellement je prends ça comme un autre énorme coup de massue après le départ de Glen Keane en 2012 (qui a entre autres animé/illustré/réalisé La Belle & la Bête, Aladdin, Tarzan, La Petite Sirène, Pocahontas, ou encore Raiponce, et qui est l'une des personnes que j'admire le plus au monde, mon modèle d'inspiration), et qui est à ce jour probablement la plus grosse perte pour les studios (dont je ne suis toujours pas remise d'ailleurs). Bien que j'adore Pixar, qui se porte à merveille vu le succès de leurs productions 3D, n'empêche que cela marque la fin des dessins animés "à l'ancienne", ceux avec lesquels on a grandit et qu'on ne se lasse jamais de revoir.

Section Vidéos__________________________________________________________________________________________________________

Côté vidéos, pour que jugiez par vous-mêmes toute la magie (et surtout le boulot surhumain que ça a nécessité) de l'animation traditionnelle, je vous poste la scène de fin animée par Glen Keane dans la Belle & la Bête, (je vous cache pas que j'en pleurerais presque, sachant que La Belle & la Bête a toujours été mon Disney préféré) + le making-of, ainsi que l'animation du personnage de Tarzan.


Sur une note un peu plus joyeuse pour terminer mon article par une bonne nouvelle, c'est la sortie prochaine (et ô combien attendue après 12 ans) de la suite de "Monstres & Compagnie" (2001), intitulée "Monstres Academy", prévue pour cet été (10 juillet) et que l'on a hâte de découvrir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...