21 févr. 2013

« Life is But a Dream » || le documentaire controversé réalisé par Beyoncé


Samedi 16 février. Après 3 ans de travail, HBO diffusait le très attendu documentaire en forme d'autoportrait consacré à Beyoncé, réalisé et produit par les soins de Beyoncé elle-même. La chanteuse, réputée pour être toujours très discrète au sujet de sa vie privée, nous offre ici une occasion unique de nous faire partager son quotidien de superstar, avec ses bons et ses mauvais côtés. Mais alors, un documentaire sur Beyoncé par Beyoncé, à quoi fallait-il s'attendre? Beyoncé a pas mal défrayé la chronique dernièrement (entre les rumeurs autour de sa mystérieuse grossesse, sa prestation en play-back à la cérémonie d'investiture d'Obama et les photos d'elle peu flatteuses prises lors de l'ouverture du Super Bowl que son attaché de presse a tenté de faire interdire), c'est pourquoi elle en profite pour plus ou moins rétablir la vérité dans « Life is But a Dream ». Décryptage.

Pour ma part, j'adore Beyoncé donc il me serait impossible de juger objectivement le reportage, car je l'ai bien sûr adoré. J'ai découvert une autre facette de l'artiste que j'admire tant, celle d'une femme qui a su rester humble, et ce en dépit de son statut. On sent qu'elle tente malgré tout de garder une vie à peu près normale loin des paillettes d'Hollywood, et à quel point c'est une battante, qui connaît ses forces et ses faiblesses. Je crois que LIBAD ne m'a fait qu'aimer Bee encore un peu plus. Si les fans seront ravis par la mise en scène, les médias quant à eux s'en sont donnés à cœur joie sur les critiques, qualifiant le reportage à la fois de "projet vaniteux", de "propagande" (Le Figaro) ou encore selon Les Inrocks, "d'auto-glorification pompeuse". "The Atlantic Wire" résume le projet tel un « concentré cauchemardesque d'égocentrisme » qui refléterait uniquement l'obsession de la chanteuse dans sa quête de perfection et de contrôle de son image médiatique. D'autres soulignent également le manque de réalisme du résultat final, pointant le fait que tout ce qui a été montré a été soigneusement choisi au préalable. Au final, c'est encore trop parfait pour être honnête, et on apprend pas grand chose. Beaucoup n'hésitent pas à dire que ce reportage jugé artificiel et ennuyeux représentait pour la star la tentative ultime de montrer à quel point sa vie tient du conte de fée, mais qu'elle est comme tout le monde, et qu'il lui arrive aussi de craquer. Car c'est un fait avéré, Beyoncé est belle, talentueuse, elle a un physique de rêve, une voix d'ange, elle cartonne que ce soit avec son groupe les Destiny's Child ou en solo, sa prochaine tournée "The Mrs Carter Show World Tour" promet de se jouer à guichets fermés (elle sera à Paris les 24 et 25 avril), elle file le parfait amour avec le rappeur Jay-Z (considéré comme l'un des plus grands rappeurs de tous les temps) depuis plus de 10 ans, ils sont tous deux devenus des amis intimes du couple présidentiel, et ils ont récemment donné naissance à une petite fille, baptisée Blue Ivy. En somme, la vie de Queen B. a quoi faire pâlir de jalousie (ou effrayer) n'importe quel être humain moyen, alors évidemment nombreux sont ses détracteurs. Le but du reportage était justement de casser cette image de "diva"qui semble lui coller à la peau. C'est donc une Beyoncé nature que nous découvrons ici, sans make-up (ou pas trop) et simplement vêtue, loin de l'image glamour qu'on lui connaît habituellement. Pendant 90 minutes, B. évoque des moments intimes de sa vie, le tout est agrémenté de vidéos personnelles de son enfance et sa famille. Elle reviendra sur la séparation difficile d'avec son manager, qui n'était autre que son père, Matthew Knowles. Mais également sur sa fausse couche, survenue il y a deux ans de ça, ainsi que sur le moment où elle a appris sa grossesse. Elle arborera même fièrement son ventre de femme enceinte. Malgré cela, certaines mauvaises langues continuent à crier au mensonge étant donné qu'on voit d'abord son ventre, puis son visage, mais jamais vraiment simultanément, et que par conséquent il pourrait très bien s'agir du ventre de quelqu'un d'autre, pour revenir sur l'affaire dans laquelle B. aurait eu recours à une mère porteuse, qu'elle a qualifié comme la rumeur la plus ridicule et la plus folle qu'elle ait pu entendre sur elle. Elle nous présentera même le visage de son adorable petite Blue Ivy, qui est déjà le portrait craché de son papa. Du côté de ses performances, on assiste aux répétitions de son époustouflante prestation sur "Run the World (Girls)" aux BillBoards Awards 2011, où elle fut accusée d'avoir plagié la mise en scène d'une chanteuse italienne.

Personnellement, je ne comprends pas pourquoi la presse US est si dure avec LIBAD. Oui c'est lisse, oui c'est calculé au millimètre près, oui elle nous montre seulement ce qu'elle veut bien nous montrer, oui elle se dévoile mais pas trop. Mais en même temps, qu'est-ce que vous espériez? C'est quand même de Beyoncé qu'on parle. Elle qui n'a jamais été très bavarde sur le sujet, elle n'allait pas subitement tout déballer dans un reportage, pas avec le mal qu'elle se donne pour qu'on en sache le moins possible. Entretenir le mystère sur sa vie privée, c'est la seule façon pour une célébrité de se protéger de la pression médiatique, ce que Beyoncé a toujours réussi à faire avec brio jusqu'ici. Je pense qu'en réalité elle l'a fait avant tout pour faire plaisir à ses fans (et pour mettre les points sur les "i" sur certains sujets), elle voulait leur donner la chance de se rendre compte du dur travail qu'il y a derrière ses prestations surhumaines, car beaucoup n'ont même pas l'air de se rendre compte des efforts qu'elle fournit. Qu'on l'aime ou non, on ne peut tout simplement pas nier que Queen Bee rules the world. En ce qui me concerne, elle a tout de la femme parfaite, gentille, simple et bourrée de talent, et rien de tout ce qu'on peut lui reprocher ne me fera changer d'avis. Après tout, comme elle-même le dit souvent : « With a lot of success comes a lot of negativity. » A méditer. Le reportage est disponible en intégralité ici.

5 commentaires:

  1. Je crois que le lien est mort.. mais tu m'as bien donné envie de voir ce documentaire.

    Enoooorme sa prestation au Superbowl ♥
    Je suis même rester éveillée pour la regarder en direct hihi.

    http://chillconmigo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me l'avoir dit, j'ai renouvelé le lien, maintenant ça marche tu peux aller le regarder ;)
      Haha la même, j'étais pas allée me coucher exprès pour la voir au Super Bowl, et j'ai pas été déçue !

      Supprimer
  2. Pourtant sa prestation au super bowl a fait flipper tout le monde, moi la première mais bon avant j'amais bien beyonce jusqu'à ce que je découvre son vrai visage de grosse vache sans talent !

    RépondreSupprimer
  3. Et ce documentaire est la propagande d'une foutu du star système égocentrique et ridicule ! "Pourquoi Dieu m'a donné ce talent?" Je dirais plutôt : "Pourquoi Dieu m'a donné ce manque de personnalité, pourquoi il m'a faite aussi imbu de ma personne ??"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça flipper? Tout le monde a adoré sa prestation ! Euh, "grosse vache sans talent"?! On parle bien de la même personne là...? Non parce que je suis d'accord pour accepter qu'on apprécie pas un artiste pour telle ou telle raison, mais de là à l'insulter... Juste pour le rappel, c'est quand même une superstar internationale, qui cartonne sur tous les plans, et probablement l'artiste actuelle la plus rentable.
      Alors je ne sais pas ce que tu as contre elle, peut-être que la fan que je suis a loupé quelque chose, mais je ne trouve absolument pas qu'elle renvoie une image égocentrique d'elle-même dans son reportage (comme je l'ai dit c'est avant tout un cadeau pour ses fans), je ne suis sûrement pas très objective, en tout cas c'est mon avis. Au contraire elle a su prouver que malgré toutes les critiques, elle reste au top. Oui elle a tout pour elle, oui elle a de quoi attiser la jalousie mais elle va quand même pas s'en excuser? Après je peux comprendre qu'on lui reproche son côté inhumain quand on voit ses performances, n'empêche que sur le plan artistique, peu de chanteuses lui arrivent à la cheville...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...